Présidentielle française 2012 : les engagements des candidats en matière de droits humains

Les deux organisations non gouvernementales de défense des droits humains, Human Rights Watch et Amnesty International, ont soumis au dix candidats à la présidentielle française des questionnaires afin d’interroger leurs engagements dans le domaine des droits de l’Homme.

Retour sur les réponses des dix candidats.

Amnesty International a lancé un appel aux dix candidats les invitant à cocher ou s’abstenir de cocher en faveur de dix recommandations clés. Parmi les sujets concernés se trouvaient : la prise en charge des femmes victimes de violences, le transfert du contrôle de la garde à vue au juge du siège, la ratification du Pacte International relatif aux Droits Économiques, Sociaux et Culturels, la lutte contre la traite des êtres humains, le droit de vote des gens du voyages, l’expulsion de campements occupés par des Roms ou encore le commerce d’armes. L’ONG rapporte les conclusions suivantes :

  • « Eva Joly, Jean-Luc Mélenchon et Philippe Poutou ont fait l’effort d’être concrets et concis, ils se sont engagés de manière nette en cochant les 10 cases proposées » ;
  • « Nicolas Dupont Aignan a également fait l’effort d’être concret et concis mais il ne s’est engagé que sur la moitié des 10 points » ;
  • « François Bayrou, Nathalie Arthaud, François Hollande ont préféré répondre sous forme de courrier et ont argumenté leurs positions et leurs engagements ; des extraits de leurs réponses sont repris dans le tableau ci-dessous, l’intégralité des courriers est accessible sur cette page » ;
  • « Jacques Cheminade s’est excusé par courrier de ne pouvoir répondre et nous a adressé son programme et sa profession de foi « en espérant que vous puissiez y trouver un certain nombre de réponses à vos interrogations » ;
  • « Marine Le Pen et Nicolas Sarkozy n’ont pas répondu malgré de nombreuses relances. Nous ne pouvons donc considérer qu’ils s’engagent sur des enjeux essentiels pour AIF ».

Aperçu des réponses fournies par les candidats disponible ici.

Complément aux réponses de 8 candidats à l’Appel d’Amnesty International sur les exportations d’armes disponible ici.

Human Rights Watch a quant à elle adressé aux candidats une liste de dix questions-test sur lesquelles le ou la futur(e) Président(e) de la République sera amené(e) à se positionner rapidement après son entrée en fonction. Ces dix questions, en plus de concerner l’état du droit français (réforme du système des contrôles d’identité, ratification de la Convention du Conseil de l’Europe sur la lutte contre la violence faite aux femmes, libre circulation et non discrimination des Roms), amènent les candidats à s’engager sur des sujets d’ordre diplomatiques tels que la lutte contre l’impunité des crimes les plus graves, la libération immédiate par les autorités chinoises de Liu Xiaobo (Prix Nobel de la Paix 2010), ou encore la dénonciation des lois et politiques criminalisant l’homosexualité.

L’organisation rapporte qu’elle a reçu les réponses de Nathalie Arthaud, François Bayrou, Jacques Cheminade, Nicolas Dupont-Aignan, François Hollande, Eva Joly, Philippe Poutou et Nicolas Sarkozy et regrette que les réponses de Marine Le Pen et de Jean-Luc Mélenchon ne lui soient pas parvenues.

L’intégralité des réponses fournies par les candidats est disponible ici.

Tagué , , , , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :